Normes

Un équipement de protection individuelle (EPI) est un équipement qui protège le porteur contre un ou plusieurs risques de santé ou de sécurité. Pour fournir des équipements de protection individuelle au sein de l’Union Européenne, il est obligatoire de se conformer à la directive 89/686/CEE, qui est la directive européenne qui encardre et réglemente les produits EPI.

La directive réglemente les exigences concernant la fonction, le marquage, la documentation technique et le processus de marquage CE. Conformément à la directive, les équipements de protection individuelle sont divisés en trois catégories.

  • Catégorie 1 – Équipement de protection simple où l’utilisateur peut lui-même évaluer le niveau de protection.
  • Catégorie 2 – Équipement de protection qui n’est ni simple ni complexe et qui protège contre des risques modérés.
  • Catégorie 3 – Équipement de protection de type complexe qui protège le porteur contre des dangers mortels ou de graves dommages permanents

Nos certifications

PictogrammeExigences

Le vêtement de protection certifié EN-13688:2013 spécifie des exigences générales de performance relatives à l'ergonomie, à l'innocuité, à la désignation des tailles, au vieillissement, à la compatibilité et au marquage des vêtements de protection ainsi qu'aux informations devant être fournies par le fabricant avec les vêtements de protection.

La norme est destinée à être utilisée uniquement en association avec d'autres normes contenant les exigences relatives à des performances de protection spécifiques et n'est pas destinée à être appliquée seule.

Le vêtement de protection certifié EN-343 protège l'utilisateur contre les intempéries comme le vent, la pluie ou la neige, le brouillard et l'humidité des sols.

  • Indice [a] : Classe de pénétration de l'eau (max 3)
  • Indice [b] : Classe de résistance évaporative (max 3)

Il existe trois degrés de classes de pénétration de l'eau (étanchéité) et de résistance évaporative (respirabilité) du vêtement, la classe 3 étant la meilleure. D'ordre général, plus un produit est étanche, moins il est respirable.

Nos tissus offre une étanchéité parfaite ainsi qu'une bonne résistance aux déchirures. Sur certains produits, nous proposons l'ajout de systèmes de ventilation dorsale ou par œillets pour permettre une meilleure évoporation de la transpiration.

=> Voir les produits certifiés

Le vêtement de protection certifié EN-20471 (anciennement EN 471) protège l'utilisateur dans toutes les conditions de luminosité de jour comme de nuit ou la visibilité est limitée, afin de signaler visuellement sa présence.Il existe 3 niveaux de classes du vêtement de protection haute visibilité:

  • Classe [1] : Matière de base fluorescente (0,14m²), matière rétro-réfléchissante (0,10m²)
  • Classe [2] : Matière de base fluorescente (0,50m²), matière rétro-réfléchissante (0,13m²)
  • Classe [3] : Matière de base fluorescente (0,80m²), matière rétro-réfléchissante (0,20m²)

Les matières fluorescentes peuvent être de couleur jaune, orange-rouge ou rouge (choix en fonction de l’environnement pour apporter un contraste). Elles réagissent aux UV de la lumière et servent à assurer une meilleure visibilité de jour. En aucun cas elles ne fonctionnent de nuit.

Les bandes rétro-réfléchissantes renvoient la lumière à sa source. Elles procurent au travailleur une meilleure visibilité uniquement la nuit en réfléchissant la lumière.

=> Voir les produits certifiés

Le vêtement de protection certifié EN-13034 protège l'utilisateur contre les substances chimiques liquides sous forme d'éclaboussures [type 6 et PB (6)].

Les vêtements de protection chimique à usage limité ou réutilisables sont conçus pour être utilisés en cas d'exposition probable à de légères pulvérisations, aux aérosols liquides ou à basse pression, de légères éclaboussures, contre lesquels une barrière totale contre la perméation des liquides (au niveau moléculaire) n'est pas nécessaire.

La présente norme européenne couvre à la fois les combinaisons de protection chimique (Type 6) et les articles ne couvrant qu'une partie du corps (Type PB). Les combinaisons de protection (Type 6) couvrent et protègent au moins le tronc et les membres, comme par exemple les combinaisons une pièce ou deux-pièces, avec ou sans capuche, bottes ou sur-bottes.

Produits chimiques de référence utilisés pour les tests de pénétration et de résistance hydrofuge :

  • Acide sulfurique [H2SO4] : 50,00%
  • Acide nitrique [HNO3] : 65,00%
  • Hydroxyde de sodium [NaOH] : 50,00%

=> Voir les produits certifiés

Le vêtement de protection certifié EN-14605 protège l'utilisateur contre les substances chimiques liquides sous forme de jet [type 3 et PB (3)] et sous forme de pulvérisations [type 4 et PB (4)].

Les vêtements de protection chimique à usage limité ou réutilisables sont conçus pour protéger tout le corps et dotés de liaisons étanches aux liquides entre les différentes parties du vêtement (Type 3 : vêtements étanches aux liquides) et, s'il y a lieu, de liaisons étanches aux liquides entre le vêtement et les éléments constitutifs tels que cagoules, gants, bottes, oculaires ou appareils de protection respiratoire susceptibles d'être spécifiés dans d'autres normes européennes, comme par exemple les combinaisons une pièce ou deux pièces, avec ou sans cagoule ou oculaire, avec ou sans bottes intégrées ou sur-bottes, avec ou sans gants.

Produits chimiques de référence utilisés pour les tests de pénétration et de résistance hydrofuge :

  • Acide sulfurique [H2SO4] : 96,00%
  • Acide nitrique [HNO3] : 65,00%
  • Hydroxyde de sodium [NaOH] : 50,00%

=> Voir les produits certifiés

Le vêtement de protection EN-1149-5 protège l'utilisateur contre les arcs électriques grâce à ses propriétés électrostatiques pour réduire les risques d'étincelles.

Il doit être utilisé en complément d'un système de mise à la terre dans le but d'empêcher les d'électricité statique (par exemple en portant des chaussures électrostatiques).

Ce type de vêtement est doit être utilisé dans le cadre d’activités professionnelles en atmosphère potentiellement explosive. Les vêtements doivent être mis et retirés à l’extérieur de l’environnement ATEX.

=> Voir les produits certifiés

Le vêtement de protection certifié EN-14116 protège l'utilisateur en cas de contact occasionnel et de courte durée avec de petites flammes.

  • Indice [1] : Propagation de flamme, débris en flammes et objets en incandescence résiduelle
  • Indice [2] : Comme l’indice 1 et objets avec formation de trous
  • Indice [3] : Comme l’indice 2 et objets avec flamme résiduelle

Si l’indice 1 (niveau le plus bas) est indiqué sur le vêtement, alors il ne peut être porté qu’avec un vêtement d’indice 2 ou 3. L’indice 1 indique que le vêtement ne doit pas être en contact avec la peau, par ex : la nuque et les poignets.

Lorsqu’une protection contre la chaleur est nécessaire, la norme ISO 11612 est plus appropriée.

=> Voir les produits certifiés

Le vêtement de protection certifié EN-1186 est conçu pour les activités professionnelles dont les matériaux et objets sont en contact avec les denrées alimentaires.

Il garantit la résistance contre la pénétration des matières grasses, des enzymes, des sucs digestifs et contre l'action des solutions acides et alcalines.

Ce type de vêtement est majoritairement utilisé dans les secteurs de la transformation alimentaire, le stockage et la manutention de denrées alimentaires ainsi que dans la restauration collective.

=> Voir les produits certifiés

Les chaussures de sécurité pour certifiées EN-20345:2011 protègent l'utilisateur contre les risques de blessures aux pieds qui peuvent survenir dans certaines activités professionnelles à risques.

Elles possèdent des embouts coqués qui procurent une protection contre l'écrasement des orteils (résistance à une force de 200J).

  • Protection des orteils
  • Propriétés antistatiques
  • Absorbeur d'énergie dans le talon
  • Résistance à la pénétration de liquide
  • Résistance à la perforation
  • Semelles à crampons

L'indice SRC permet aux chaussures d'être antidérapantes grâce à la conception de leurs semelles (test de glissance effectué sur de la tuile de céramique avec du laurylsulphate de sodium et sur de l'acier avec du glycerol).

=> Voir les produits certifiés (cuissardes) / (waders)